Revitaliser des jardins et des locaux Les chantiers d’AGOIE, pour découvrir des métiers avec les mains et la tête

AGOIE (Association pour la Gestion d’Outils d’Insertion par l’Economique), en étroite coopération avec Aiguillage (centre de prévention spécialisée) porte un chantier d’insertion spécialisé dans le second œuvre bâtiment et l’entretien des espaces verts. Des jeunes sont recrutés pour cette activité, orientés essentiellement par les éducateurs de prévention.

En partenariat avec un bailleur social sur la ville de Cergy, AGOIE travaille sur un chantier de longue haleine, car les activités s’étaleront sur deux voire trois ans. Il s’agit d’une opération innovante de réhabilitation d’une vingtaine de jardins privatifs dans une résidence HLM qui accueille une population en difficulté. En rez-de-chaussée de cette résidence, des petits jardins mitoyens avaient été laissés à l’abandon depuis des années. Un programme de revitalisation a été mis en place, avec le concours d’une association de locataires qui encourage les habitants à s’intéresser à leur jardin.

AGOIE se charge de réhabiliter intégralement ces jardins d’agrément, tandis que les habitants signent une charte d’entretien au fur et à mesure de leur finalisation. Suivant une conception de l’urbanisme plus personnalisée, le chantier ne vise point à uniformiser les jardins en suivant un modèle unique. Le but est de respecter un certain nombre de cadres communs avec l’idée de créer à terme, sous l’égide de l’association de locataires, une petite coopérative de prêt d’outils pour l’entretien des jardins par les propres habitants.

Les travaux réalisés touchent à plusieurs catégories et corps de métiers. Par exemple, le chantier a révélé des défauts de conception stupéfiants, tels que ces trois niveaux de balcons qui déversent leur eaux de pluie au milieu des jardins privatifs. Il a donc fallu pallier cet inconvénient par divers moyens : restructurations, reconstruction d’allées et de parties gravillonnées, redistribution de l’espace, etc. Les autres travaux consistent en l’installation de bordures et de bacs à fleurs, le semis de pelouse, et la finalisation des abris de jardin construits à l’origine, en faisant appel à la menuiserie.

Un autre exemple de réhabilitation : dans la ville d’Herblay, des salariés du site de La Défense ont crée un Comité de Solidarité, qui s’est mobilisé de manière totalement bénévole pour récupérer une maison de garde barrière de la SNCF afin de créer un hébergement d’urgence. Quatre ou cinq chantiers se sont déjà déroulés pour le réaménagement progressif de cette maison, afin de rendre habitable tout l’espace disponible pour accueillir un maximum de personnes.

AGOIE est clair sur la finalité de ses chantiers : il ne s’agit pas de transformer les jeunes en spécialistes du bâtiment ou des espaces verts, mais de leur permettre de découvrir une diversité d’expériences et de métiers dans ces deux catégories. AGOIE est en recherche permanente de partenaires pour développer des chantiers comme ceux évoqués ci-dessus. Toute proposition est la bienvenue !

.